?

Log in

No account? Create an account
Lingua FrancKa
The Place for Reading, Writing, and Practicing Different Languages
La neige 
31st-Jan-2010 02:33 pm
J'ai écrit une petite histoire qui s'appelle La neige.




Il était une fois un garçon qui n’avait jamais vu la neige. Il avait lu de la neige dans quelques livres, et il en avait rêvé, mais il n’osait pas croire qu’il finirait un jour par la voir.

Un jour, il s’est levé tôt. Il faisait beau ce jour –là, et il a decidé qu’il était temps de chercher son rêve. Il a porté ses meilleures chaussures et il a mangé un très grand petit déjeuner. Il a dit à son chien : « On y vas ? »

Le chien a repondu par remuer la queue. S’il avait pu dire : « mais où est la neige ? dans quel pays ? », le garçon n’avait pas pu répondre. Parfois, c’est mieux d’avoir des amis silencieux... et comme le chien aimait son maître, il l’a suivi.

Comment est la neige ? Le garçon ne pensait à rien d’autre pendant toute la journée et toute la nuit. A-t-elle une odeur ? Si je la vois, est-ce que je pourrais la reconnaître tout de suite ?

La neige est blanche ; cela il savait. Il savait aussi que la neige est froide. Mais en plus ?

Ils marchaient et ils marchaient. Le chien était fatigué et le garçon aussi. Ils étaient oblgés de faire la manche pour survivre.

Dans les yeux marron de son chien, le garçon pouvait lire ces mots : « Mais arrête ! Tu es bête. Tu n’arriverais jamais à ce lieu de tes rêves ! Tu ne sais rien de la neige ; pourquoi la chercher ? »

« Mais je veux », le garçon a dit, « je veux. J’ai envie de la voir. »

Ils ne sont pas retournés.

Mais le garçon a pensé que le chien n’avait pas tort. Peut-être. S’il ne trouvais jamais la neige, ne pourrait-il jamais être heureux ? Ce doit être une idée folle...

La neige est froide, il a pensé. Je sais la sensation d’avoir froid. Mais la sensation de la neige, elle est la même ? Elle est comme l’eau ? Elle est merveilleuse ? Je crois qu’elle doit être belle, la sensation de la neige contre les mains, sur la peau.

Si quelqu’un lui avait démandé d’expliquer d’où était venue cette idée – cette obsession – il ne saurait pas la réponse.

Un jour, il a vu une montagne haute.

« Régarde ! » il a dit à son chien, « la neige doit être là-bas, qu’est-ce que tu en pense ? À l’autre côté. Et j’ai un peu froid... Qu’elle est belle, cette montagne ! »

Ils avaient très faim, et les chaussures du garçon étaient détruites, mais puisque le chien aimait son maître, il a remué son queue.

Mais la montagne était très haute ; elle était plus haute qu’on ne pouvait croire. Le rêve du garçon s’est éloigné, mais comme il a toujours voulu y croire, il n’est pas arrêté.

Un jour quand le soleil brillait sur la montage, le garçon n’a plus pu prendre un pas. Il est tombé sur la terre.

Le garçon était mort sans avoir vu la neige de ses rêves une seule fois – mais il essayait quand même ; c’était sa quête.
Comments 
31st-Jan-2010 04:37 pm (UTC)
html fail :/
sorry for the double post :/

-

When you tell a story, you have to use the 'passé simple' for the narrative parts and keep the 'passé composé' for dialogues or special actions, and the 'imparfait' for recurring actions/descriptions:

ex: Un jour, il se leva tôt. Il faisait beau ce jour–là, et il décida qu’il était temps de chercher son rêve. Il prit ses meilleures chaussures et il mangea un très grand petit déjeuner. Il dit à son chien : « On y va? »

> "se leva/décida/prit/mangea/dit" = passé simple for narrative (you can use the passé composé to describe what the boy you know did this morning/yesterday, but not for a story you tell)
> "Il faisait/était" = imparfait, description (of weather or decision)
> "va" = présent, dialogue.

Would you like a complete correction of the text? there's only just problems with verb agreement and a couple of vocabulary words, the rest is well written :p)

It's a sweet story, a little sad maybe :p)
31st-Jan-2010 05:08 pm (UTC)
Oh, please, any corrections are more than welcome, ha ha ha!! Oh my god, do you know what this is? It is the last part of the French test I took in December ("free writing", we had three topics to chose from; one was to write a story that included the words dog, shoes, snow, eat...) and my teacher has corrected this text. So, please tell me what she did not correct!

Actually, it never even crossed my mind that I should use passé simple! I'm aware of it because I try to read novels in French and at first I was very confused because I didn't recognize the verbs. But I have a good grammarbook and I got used to seeing it but my teacher hasn't talked about it yet. I'm taking "preparation classes" to revise what I've forgotten since I left school ten years ago. I think I'm in the wrong class, because passé simple is, let's see... in the fourth chapter of this semester's textbook, and I obviously needed it last month - it will take us six weeks to get there... Ha ha, I guess that's why the teacher didn't mention it. She should have, because I really, really want to learn everything! But I guess we're not really expected to write long stories... In the textbook I read this: "Passé simple is [what you said] and you only have to recognize it when you see it in a text." But I would very much like to learn to use it, as I obvioulsy get the silly idea sometimes to write a story! :)

And vocabulary? That's something she should have corrected, even if she gave me the highest grade! I'm glad there is LJ to go to. :)
31st-Jan-2010 07:05 pm (UTC)
If you haven't seen the passé simple in your class, then that's maybe why your teacher didn't correct it.. But you know, except a misuse of the passé composé/simple, the rest is well written and the story well told, I wouldn't have changed much either :p)

-
Il était une fois un garçon qui n’avait jamais vu la neige. Il avait lu sur* la neige dans quelques livres, et il en avait rêvé, mais il n’osait pas croire qu’il finirait un jour par la voir.

* on lit "sur un sujet" ("sur le sujet" if you don't repeat the object, or "à son sujet" if you talk about a person) - we would turn the sentence differently though and say 'il avait lu beaucoup de/quelques livres sur la neige'.

Un jour, il se leva tôt. Il faisait beau ce jour–là et il décida qu’il était temps d'accomplir/réaliser son rêve*. Il prit ses meilleures chaussures et il mangea un très grand petit déjeuner. Il dit à son chien : « On y va? »

* "chercher son rêve" is technically correct but "accomplir/réaliser son rêve" is more idiomatic.
- no 's' à "va", "on" is like a third singular person.

Le chien répondit en remuant la queue. S’il avait pu dire : « mais où est la neige ? dans quel pays ? », le garçon n’aurait (pas) pu* répondre. Parfois, c’est mieux d’avoir des amis silencieux... et comme le chien aimait son maître, il le suivit**.

* it's a "conditionnel passé" because of "if", "pas" here is optional.
** "aimait"/"le suivit" - imparfait because it's a description of the dog's feelings / passé simple because you explain what it did at that moment.

Comment est la neige? Le garçon ne pensa à rien d’autre pendant toute la journée et toute la nuit. A-t-elle une odeur? Si je la vois, est-ce que je pourrais la reconnaître tout de suite ?

La neige est blanche ; cela il le savait. Il savait aussi que la neige est froide. Mais en plus ?

Ils marchèrent et (ils) marchèrent. Le chien était fatigué et le garçon aussi. Ils furent obligés de faire la manche pour survivre.

Dans les yeux marron de son chien, le garçon pouvait lire ces mots : « Mais arrête! Tu es bête. Tu n’arriveras jamais à atteindre/n'atteindras jamais le lieu de tes rêves ! Tu ne sais rien de la neige ; pourquoi la chercher ? »

*"ils" is optional because of the repetition.
** "arriver quelquepart" is used at the passive form (je suis bien arrivée/il n'est pas arrivé) If you use it directly, it means 'being able to do (something)' and then you need to add a verb to explain 'what' he will or won't be able to do.
31st-Jan-2010 07:06 pm (UTC)
(there's a limit of characters, i didn't know that :p)

-

« Mais je veux », dit le garçon, « je veux. J’ai envie de la voir. »

Ils ne sont pas retournés.*

Mais le garçon pensa que le chien n’avait pas tort. Peut-être. S’il ne trouvait jamais la neige, (ne) pourrait-il jamais être heureux ? Ce doit être une idée folle...

La neige est froide, il pensa. Je connais la sensation de froid. Mais la sensation de la neige, est-elle la même ? Est-elle comme l’eau ? Est-elle merveilleuse ? Je crois qu’elle doit être belle, la sensation de la neige contre les mains, sur la peau.

Si quelqu’un lui avait démandé d’expliquer d’où lui était venue cette idée – cette obsession – il n'aurait pu** répondre/donner une réponse.

* if you mean, they didn't turn back, then it's "ils ne se sont pas retournés", without the reflexive form, it means "go back".
"Est-elle" - don't forget to invert the words in a question.
** conditionnel passé again, like above, everytime you start with a "if" in the past you need then a conditionnel passé.

Un jour, il vit une haute montagne*.
« Regarde ! » dit-il à son chien, « la neige doit être là-bas, qu’est-ce que tu en penses ? De l’autre côté. Et j’ai un peu froid... Qu’elle est belle, cette montagne ! »

Ils avaient très faim, et les chaussures du garçon étaient usées, mais comme le chien aimait son maître, il remua la queue.

Mais la montagne était très haute ; elle était plus haute qu’on l'aurait cru. Le rêve du garçon s’éloigna, mais comme il voulait toujours y croire, ça ne l'arrêta pas.

Un jour que le soleil brillait sur la montage, le garçon ne pu plus faire un pas. Il tomba sur la/à terre.

Le garçon était mort sans avoir vu la neige de ses rêves une seule fois – mais il avait quand même essayé; c’était sa quête**.

* "montagne haute" is correct but here the adjective comes first.
"usées" - it's the word used especially for shoes and clothes, "détruit(e/s)" is more for building/career/reputation.
"faire un pas" - it's idiomatic.
when you say "la terre" do you mean "the ground" or literally the "soil"? if it's on the ground then it's "à terre", if it's the soil (matter) then it's "sur la terre".
** i don't know if you should say "c'était" or "ce fut sa quête". "Ce fut sa quête" sounds so solemn like an old "And this, was his quest" whereas "c'était" sounds like a conclusion.. you choose :p)

-

Sorry if it's not readable :/ please ask if you don't understand anything :p)
1st-Feb-2010 07:07 pm (UTC)
Oh yes, it is very readable, thank you so much! French is a complicated and fascinating language. :)

There is one thing I don't understand and I've been thinking about it for a while. What is the difference between "puisque" and "comme"? There is only one translation in Swedish for both of them; "puisque" is mentioned first in my dictionary, but "comme" was the first version I learned. (I wrote "puisque le chien aimait son maître..." in the text just to try it; the teacher didn't react, but you did.) I asked my teacher last weekwhat the difference is, but she was not sure...
2nd-Feb-2010 11:52 am (UTC)
There's not much of a difference, I changed it just because I think it sounds better lol.. "puisque" was fine but for some unknown reason I think "comme" sounds much better at the beginning of a sentence (and vice versa, i'd used "puisque" in the middle but definitely not "comme")
2nd-Feb-2010 03:09 pm (UTC)
OK, I'll try to remember that. Thank you!
1st-Feb-2010 11:56 pm (UTC)
Awww, c'était triste, mais mignon en même temps (en particulier avec le chien). ^^ Ha ha malheureusement je ne peux pas comprendre comment il peut exister un monde sans neige, mais je suppose que tu as la même expérience. La neige, c'est la vie pendant presque six mois de l'année! ;DDD
2nd-Feb-2010 03:11 pm (UTC)
Oui, le monde est très blanc maintenant (et froid!). Dehors la fenêtre, je ne vois que la neige. :)
This page was loaded Oct 17th 2017, 3:01 pm GMT.